La Gestalt –Thérapie

Son historique

Gestalt est un terme allemand issu de « Gestalten » signifiant mettre en forme, donner une forme signifiante, une structure.

 

 Le fondateur de la gestalt-thérapie, est l’allemand Frederick S. Perls, médecin Psychiatre puis psychanalyste, immigré en Afrique du sud il commence à élaborer la gestalt thérapie dans les années 40 bientôt assisté de son épouse, Laura Perls, docteur en gestalt-psychologie.

 

A la fin de la guerre, le couple émigre aux états unis à New York ou il rencontre la troisième grande figure fondatrice de la gestalt-thérapie, Paul Goodman, écrivain et penseur américain.

 

La gestalt thérapie s’est développée aux états unis. Les bases théoriques y sont posées en 1951. Elle s’inscrit dans une filiation psychanalytique (Freud, Ferenczi, O.Rank, W.Reich). Elle trouve son origine dans les fondements de la Gestalt-Psychologie, la philosophie phénoménologique et existentielle.

 

La gestalt thérapie prend son essor en Californie et arrive en Europe dans les années 70

 

Sa forme

C'est une approche humaniste, existentielle, qui vise à développer l’autonomie, la responsabilité, la liberté de choix, et la créativité.

  • Le Gestalt thérapeute considère que tout individu est indissociable de son environnement et va s’intéresser au processus d’ajustement de la personne à cet environnement ; Il ne se situe pas comme un expert mais comme faisant partie de l’environnement du patient.
  • La gestalt thérapie met l’accent sur la prise de conscience du processus en cours dans l’ici et maintenant, à l’ajustement permanent entre l’organisme et l’environnement.

« L'ici et maintenant est une expérience actuelle, qui concerne la personne dans sa globalité, et sa relation à l’environnement. Cette expérience contient aussi le passé : le souvenir, les expériences antérieures, les situations inachevées…
et le futur : les anticipations et les projets. »

  • La Gestalt-thérapie ne limite pas l’humain à une vision individualiste, mais s’intéresse aux interactions de l’individu avec ses environnements, qu’ils soient personnels, professionnels ou sociaux.
  • Le Gestalt thérapeute  à une vision holistique  de l’être humain (holos, « le tout » en grec)  il prend en compte toutes les formes de langage : corporel, affectif, comportemental,  mental et spirituel indissociables, sans interprétation et sans jugement.

L'expérience de soi se crée à la mesure de l'expérience que l'on fait d'autrui et réciproquement

S'apparaître à l'occasion d'un autre – Jean-Marie Robine – L'exprimerie